Corporate :

Quand vendre son entreprise ?

3min

Picture of Antoine Debois-Frogé

Antoine Debois-Frogé

14 ∙ février ∙ 2020

Il existe une multitude de raisons pour lesquelles un chef d’entreprise peut vouloir vendre son entreprise. Vous pouvez décider de vendre votre entreprise par envie de vous lancer dans un nouveau projet, entrepreneurial ou non. La vente peut être rendue nécessaire par des éléments économiques. Ou alors parce que vous considérez que votre entreprise est arrivée à un stade qui requiert quelqu’un d’autre que vous aux commandes : ce n’est pas le même métier de faire grandir une startup, et de gérer une PME. Peut-être que vous considérez que les risques sont devenus trop élevés pour les bénéfices que vous en tirez. Il peut s’agir aussi de circonstances personnelles : vous n’avez plus l’énergie ou la volonté de rester à la tête de votre entreprise, vous considérez qu’il est temps d’encaisser le fruit de ces dernières années de labeur, vous avez envie de changer de vie, etc. Quelle que soit la raison qui vous pousse à chercher un acheteur, les grandes questions sont les mêmes : comment vous assurer d'obtenir le meilleur prix ? Et y a-t-il un bon moment pour vendre ?

1. Êtes-vous prêt à vendre votre entreprise ?

Vendre une entreprise n’est pas une décision simple à prendre et il ne faut pas sous-estimer l’impact émotionnel qu’il peut créer. Nous avons vu de nombreux chefs d’entreprise revenir sur leur décision après des mois à travailler sur le processus de vente. Pour éviter de perdre temps et énergie, il faut vous poser les bonnes questions.

Malheureusement, de nombreux entrepreneurs ne prennent pas le temps de réfléchir à ce qu’ils attendent de leur entreprise, qu’il s’agisse de profits, d’une croissance sur le long-terme, ou un style de vie. Embarqués dans un quotidien effréné, ils ont à peine le temps de réfléchir à une stratégie pour l’année à venir, et donc pas une minute pour réfléchir si c’est le bon moment pour vendre. Si c’est le cas pour vous, mais que vous êtes toujours passionné par tout ce que vous faites, continuez. Mais si vous sentez que votre énergie commence à s’émousser, il est probablement temps de passer un coup de fil à un conseiller et commencer à réfléchir à un plan de sortie.

2. Préparez votre plan d’après-cession

Tout d’abord, il est primordial de réfléchir à ce que vous comptez faire une fois que vous aurez vendu votre entreprise. Voulez-vous continuer à travailler, monter une autre entreprise, investir dans un nouveau projet, trouver une occupation rémunératrice mais moins prenante ? Ou voulez-vous vous consacrer à un de vos hobbies, vous lancer dans une oeuvre caritative, voyager ? Avant toute chose, réfléchissez à cela.

Par chance, entre le moment où vous allez décider de vendre et le moment où le contrat de vente de votre entreprise sera signé, il va s’écouler au minimum une année, ce qui vous laisse un peu de temps pour y penser. Mais la structure même de la vente de votre entreprise ne sera pas la même suivant vos projets, selon que vous ayez besoin de cash, de temps libre, etc. D’où la nécessité d’anticiper au maximum l’après-cession de votre entreprise.

3. Informez-vous sur la valeur de votre société

Il est évidemment plus simple de vendre une entreprise quand son secteur est en pleine croissance. Si vous avez par exemple une entreprise de taxis, ces dernières années ont dû être très éprouvantes. Et cela vaut pour de nombreux secteurs. Même sans avoir de boule de cristal ni pouvoir prédire quelles nouvelles technologies ou tendances pourraient menacer votre business model, il faut rester vigilant pour essayer d’anticiper ces risques potentiels.

Si vous repérez les premiers signes d’un changement qui peut porter un coup violent à votre industrie, il est peut-être temps d’agir et de vendre votre entreprise avant qu’il ne soit trop tard. C’est ce qu’avait par exemple réussir à faire les fondateurs de Hyves, un réseau social néerlandais qui résista d’abord à l’arrivée de Facebook. Ils le vendirent en 2010 pour 43,7 millions à un groupe média. Trois ans après, le site était fermé.

Si vous sentez les signes avant-coureurs d’une crise qui peut faire perdre sa valeur à votre entreprise, faites appel à un conseiller pour déterminer la valeur de votre entreprise. Un bon conseiller va être en mesure de combiner les différentes méthodes d’évaluation existantes de valorisation d’entreprise pour vous fournir un prix se rapprochant du prix du marché. Neutre, il sera en mesure de vous fournir des éléments clés pour vous aider à décider si c’est le bon moment pour vendre votre entreprise.

4. Informez-vous sur la fiscalité de la transmission de votre entreprise

La vente et la transmission d’une entreprise sont soumises à des taxes, impôts et prélèvements. Avant de vendre votre entreprise, un rendez-vous avec un conseiller en ingénierie patrimoniale peut vous permettre d’économiser des sommes conséquentes et de rationaliser vos décisions. C’est l’occasion de faire un audit de votre situation personnelle et professionnelle et de réfléchir à la forme idéale à lui donner selon vos aspirations présentes et futures.

Un cabinet de conseil en ingénierie patrimoniale va être capable de proposer des montages fiscaux intéressants, mais également vous permettre d’analyser votre situation familiale d’un point de vue juridique : serait-il pertinent de changer de régime matrimonial, de réaliser des donations de parts de votre entreprise à vos héritiers ? Certaines décisions doivent être prises bien en amont de la vente de votre entreprise, l’anticiper vous permet d’avoir l’esprit tranquille et vous consacrer sereinement à votre prise de décision concernant la vente de votre entreprise.

5. Valorisez votre société avant de la revendre

Pour augmenter la valeur et l’attractivité de votre entreprise avant de la mettre en vente, il y a plusieurs leviers d’action. Il n’est pas toujours facile de prendre du recul sur ce sujet et l’aide de conseillers extérieurs peut aider à identifier rapidement les différentes actions à mener. Assainir vos finances, dynamiser votre chiffre d’affaires et vos marges, diversifier votre clientèle, améliorer votre équipe de direction pour que vous ne soyez plus indispensable au fonctionnement de l’entreprise, lancer de nouveaux projets ou investissements pour porter sa croissance, etc. Savoir s’entourer et se préparer est la clé pour réussir à bien vendre son entreprise, au meilleur moment.

Conclusion

En fin de compte, il n'y a pas de moment parfait pour vendre. Tout ce que vous pouvez identifier, ce sont les bons moments. Il est important de noter que la plupart des chefs d’entreprise attendent souvent un signe extérieur pour se décider. Cette approche n'est pas recommandée. Ce que vous devez identifier, c'est plutôt une harmonie des trois principaux facteurs dont nous avons parlé : vous êtes personnellement prêt à vendre, votre entreprise a une valeur de marché et cette vente est au service de votre futur.

Picture of Antoine Debois-Frogé
A propos de l'auteur

Antoine Debois-Frogé

Titulaire d’une Maîtrise de Sciences de Gestion et d’un Master 2 en Gestion de Patrimoine, Antoine Debois-Froge débute sa carrière par l’audit et l’analyse financière. En 2004, il créé XENIA Gestion Privée qui intervient notamment sur le patrimoine du chef d'entreprise dans le cadre de missions de Family Office. Depuis Avril 2018, XENIA est intégrée au groupe Elaé Capital.

Publications similaires

Comment bien vendre son entreprise ?

La cession peut intervenir à n’importe quel moment dans la vie d’une entreprise et ce, pour différentes raisons :..

25 juin 2019

Comment préparer l’après-cession d’une entreprise pour un dirigeant ?

Vous êtes sur le point de vendre votre entreprise ? Une étude américaine conduite en 2013 statuait que 75% des..

14 octobre 2019

Revente d'entreprise & Conseil en ingénierie patrimoniale

Quelles que soient vos motivations pour vendre votre entreprise, la clé d’une vente réussie tient en sa préparation en..

14 février 2020