Corporate :

Comment préparer l’après-cession d’une entreprise pour un dirigeant ?

4min

Picture of Antoine Debois-Frogé

Antoine Debois-Frogé

14 ∙ octobre ∙ 2019

Vous êtes sur le point de vendre votre entreprise ? Une étude américaine conduite en 2013 statuait que 75% des dirigeants vivaient difficilement cette transition, et expliquaient ce chiffre par le manque de préparation de leur vie après la vente. Qu'il s'agisse d'une cession volontaire ou rendue obligatoire par la conjoncture, il est essentiel de vous poser cette question : qu'allez-vous faire après ?

Comment anticiper l’après-transmission pour un dirigeant ?

L'après-cession d'une entreprise doit se préparer en amont. Il s'agit bien entendu de préparer son entreprise à ce changement, mais en parallèle, il est important que vous, son dirigeant, vous vous posiez les bonnes questions pour préparer la suite dans les meilleures conditions. 

Quelles motivations me poussent à céder mon entreprise ?


En tout premier lieu, il est important d'établir les raisons de la cession de votre entreprise. Qu'il s'agisse de prendre votre retraite, par besoin de financement pour un nouveau projet, parce que votre entreprise est en difficulté ou parce que vous avez envie de vous consacrer à de nouvelles activités, vous devez être clair sur vos motivations. Votre acheteur voudra les connaître, et l'honnêteté est la clé pour une cession sans mauvaise surprise. Cela vous permet également d'être sûr de votre choix, et d'éviter de faire marche arrière en plein milieu du processus.

Comment vais-je céder mon entreprise ? 

Être au clair sur vos motivations vous permet de bien préparer votre stratégie de sortie. Il s'agit de réfléchir à ce que vous allez céder : actions, parts sociales, fonds de commerce, etc...

Si vous avez choisi de prendre votre retraite, vous allez éviter de signer un deal avec une clause d'earn out (où une partie du prix de la vente est conditionné par les résultats de l'entreprise pendant les 1, 2 ou 3 ans suivant sa cession, ce qui signifie une collaboration longue durée, au lieu d'un simple accompagnement habituellement compris entre 4 et 20 semaines). Selon votre envie de rester ou non part prenante de l'entreprise, vous pouvez continuer à y travailler comme salarié ou consultant, garder une place au board, ou vous en séparez totalement. Soyez au clair sur cette partie, qui impacte le prix de vente et la date à laquelle vous pourrez disposer de l'argent de la vente, ainsi que du temps libre que vous aurez ou non entre vos mains.

Quand vais-je céder mon entreprise ?

La durée moyenne pour trouver un repreneur et procéder à une cession est comprise entre 6 et 9 mois. A cela peut donc éventuellement s'ajouter une période de transmission, négociée dans le contrat de vente. Connaître son calendrier permet de savoir le moment où vous allez vous retrouver libre de vos actions, et avoir à votre disposition une rentrée d'argent conséquente. Et il est ainsi possible de mettre en place un programme de transition pour les semaines ou les mois suivant la cession : mettre en ordre vos finances, prévoir un voyage... 

Que faire après la vente de son entreprise ? 

Le revers de la médaille pour beaucoup de gens qui viennent de vendre leur entreprise, c'est qu'une fois que les mois excitants et éprouvants qui accompagnent la vente de votre entreprise prennent fin, et que l'euphorie d'en avoir encaissé le prix s'estompe, ils se retrouvent atteints du blues d'après-vente. Après des années à gérer une entreprise, elle est dans les mains de quelqu'un d'autre. Après des mois à être entouré de conseillers pour en organiser la vente, il est temps de passer à autre chose.

Dans les faits, seuls 4% des entrepreneurs ont un plan d'action défini pour la vie « après ». Cette absence de préparation peut conduire à un sentiment de vide et de stress. Markus Persson a vendu son entreprise de jeux vidéo en 2014 pour 2,5 milliards, et communique régulièrement sur Twitter du manque de sens de sa vie... 

Après avoir vendu votre entreprise, de nombreuses options s'offrent à vous. 

Prendre sa retraite

Vous pouvez tout simplement décider de prendre votre retraite. Dans ce cas, ne sous-estimez pas le côté communautaire et le sentiment d'utilité dont vous bénéficiez en tant que chef d'entreprise. Trouver un substitut est important, et joindre un club ou une association peut être d'une grande utilité dans le processus après-vente. Il peut s'agir d'aider votre communauté locale, de siéger au conseil d'administration d'un organisme à but non lucratif, ou d'un club lié à vos passe-temps, comme un club de golf ou un club de lecture.

Lorsque votre décision de vente est prise, notre conseil est de passer une journée par semaine à expérimenter de nouvelles activités et socialiser (famille, amis, anciens dirigeants qui sont passés par une cession, etc.), pour trouver l'inspiration et choisir votre futur équilibre de vie.

Créer une nouvelle entreprise

La vente de votre entreprise peut être une transition vers la création une nouvelle entreprise. Vous pouvez par exemple avoir un nouveau projet dans votre ligne de mire, mais avoir besoin des fonds que vous apporte la vente de votre entreprise actuelle. Il est également possible que vous ayez vendu parce qu'un acheteur s'était présenté, ou parce que vous aviez envie d'une nouvelle aventure entrepreneuriale. Dans ce cas, prenez un peu de temps pour vous avant de vous lancer dans une nouvelle aventure : ayez une vision précise de vos finances et gardez la tête froide pour vous assurer que vous investissez votre capital dans un projet porteur. 

Développer un type de projet différent

Vendre votre entreprise peut également être l'opportunité de lancer un autre type de projet, lié à une passion, à un projet philanthropique ou politique. On peut partir d’une passion pour les voitures anciennes et en faire une activité économique. L'occasion de réaliser un rêve d'enfant, ou de concilier business et hobbie.

Pourquoi se faire accompagner pour la préparation de l’après-vente d’une entreprise ?

Lorsque vous vendez votre entreprise, il est probable que vous receviez alors votre dernier chèque avant un moment, voire pour toujours, et qu'il s'agisse d'une somme conséquente. Savoir gérer intelligemment cet argent est capital si vous voulez qu'il dure et vous permette de réaliser vos projets futurs, quels qu'ils soient.

La gestion d’un patrimoine personnel est très différente de la gestion d’une entreprise

Il est toujours utile de demander l'aide d'un expert. Un conseiller financier avisé peut vous aider dans la planification pré-transactionnelle comme dans l'organisation post-cession de votre capital. 
En confiant le soin d'organiser vos finances à un professionnel, vous vous assurez d'avoir un interlocuteur impartial et qualifié. 
Son premier souci sera de discuter avec-vous de vos aspirations et de vos objectifs à court, moyen et long terme. La structure de votre patrimoine ne sera pas la même si vous décidez d'acheter une nouvelle entreprise, de vous consacrer au tennis ou de participer à des courses de voitures anciennes. A la nouvelle de votre cash-flow imminent, vous recevrez en outre de très nombreuses propositions d'investissement. Un conseiller vous aidera à déterminer la faisabilité de vos projets, quels qu'ils soient. La fiscalité est un choix permanent, et il faut veiller à ce qu'elle s'adapte à votre nouvelle vie ! 

Organiser votre patrimoine personnel suite à votre cession:

En se basant sur vos ressources et vos besoins – présents et futurs, votre family office vous propose des solutions sur mesure, qui vous permettent de maximiser vos revenus et diminuer vos charges. Si vous réinvestissez directement votre argent dans une nouvelle entreprise, la création d'une holding en amont de la vente peut permettre de ne pas avoir à payer la flat tax de 30% d'impôts sur la plus-value de cession d'entreprise. En cas de départ à la retraite, vous pouvez bénéficier d'une exonération de l'impôt sur le revenu, mais risquez d'être soumis à l'IFI si vous n'avez pas optimisé vos avoirs. Votre conseiller est à vos côtés pour vous offrir toutes les solutions les plus adaptées à votre situation et à vos aspirations.

Picture of Antoine Debois-Frogé
A propos de l'auteur

Antoine Debois-Frogé

Titulaire d’une Maîtrise de Sciences de Gestion et d’un Master 2 en Gestion de Patrimoine, Antoine Debois-Froge débute sa carrière par l’audit et l’analyse financière. En 2004, il créé XENIA Gestion Privée qui intervient notamment sur le patrimoine du chef d'entreprise dans le cadre de missions de Family Office. Depuis Avril 2018, XENIA est intégrée au groupe Elaé Capital.

Articles similaires

Les principales méthodes de valorisation d'entreprise

Il est très important de savoir mettre en valeur son entreprise, notamment lorsqu'il s'agit de la vendre. Pour ..

25 juin 2019

Comment bien vendre son entreprise ?

La cession peut intervenir à n’importe quel moment dans la vie d’une entreprise et ce, pour différentes raisons :..

25 juin 2019

Les avantages de la holding pour le chef d’entreprise

La holding constitue un outil de gestion patrimoniale car elle présente plusieurs avantages fiscaux pour le chef..

7 octobre 2019